retour retour Retour
image article

Rétention de sûreté

La loi de 2008 sur la rétention de sûreté prévoit que les condamnés jugés les plus dangereux soient placés dans une unité carcérale avec un suivi médico-psychologique à la fin de leur peine. Cette loi portée par Rachida Dati soulève de nombreuses polémiques : priver de liberté une personne sur une présomption de dangerosité, sans qu’elle ait commis un crime, questionne l’état de droit.

Rétention de sûreté

mediaclip est actuellement optimisée pour une résolution minimum d’écran de 1280*756.

Les versions mobile et responsive du site sont en cours d’optimisation.

Merci de votre compréhension

Rechercher par     Vidéo Dossier

Nous vous proposons 5 vidéos

par page

Nous vous proposons 5 vidéos

par page