retour retour Retour
image article

Ensauvagement : un mot qui fâche

Les jeunes qui «  n’ont pas eu les éléments d’éducation nécessaire »sic, et qui font preuve d’un comportement hostile face à la société ont été qualifié dès 1995 de « sauvageons » par Jean-Pierre Chevènement alors ministre de l’Intérieur. Retrouvez ici ces propos, ainsi que des déclarations ultérieures sur le même thème.

Ensauvagement : un mot qui fâche

mediaclip est actuellement optimisée pour une résolution minimum d’écran de 1280*756.

Les versions mobile et responsive du site sont en cours d’optimisation.

Merci de votre compréhension

Nous vous proposons 4 vidéos

par page

Nous vous proposons 4 vidéos

par page
Recherche propulsée par ElasticSuite