retour Retour

Phrase Cresson

Phrase Cresson

Le gouvernement du Premier ministre Edith CRESSON traverse une mauvaise passe. Edith CRESSON est interviewée, devant le siège du Parti socialiste, à Paris, à propos du déficit de la Sécurité sociale et de la hausse du chômage. - Edith CRESSON : "Dès que l'on arrive on est obligé de prendre des mesures par définition impopulaires, parce qu'il s'agit de trouver 23 milliards (de francs) autrement la Sécurité sociale ferme. La décision que l'on doit prendre d'abord quand on est Premier Ministre c'est de sauver la Sécurité sociale [...]". Elle indique ensuite que, dès qu'elle aura pris certaines mesures pour la formation ou la lutte contre le chômage, l'opinion changera. - Sur le chômage, Edith CRESSON reconnaît que les chiffres sont mauvais. Elle précise : "[...] la croissance est à zéro, par conséquent on peut s'attendre à une situation très difficile [...]".

durée

01

 

min

 

18

 

sec

Dossier : Edith Cresson

Date de diffusion : 27 juin 1991

Référence :
CAB91028618
Crédits :
Producteur: Antenne 2   -   Journaliste : Brabant, François  -  Participant : Cresson, Edith
Origine:
A2 Le Journal De 13H   -   Producteur: Antenne 2
Licence :
Clé en main

Référence :CAB91028618

Crédits :Journaliste : Brabant, François-Participant : Cresson, Edith

Licence :
Clé en main
110 ,00 € Hors taxes

Sélectionner votre licence


icon select
mediaclip est actuellement optimisée pour une résolution minimum d’écran de 1280*756.

Les versions mobile et responsive du site sont en cours d’optimisation.

Merci de votre compréhension

Recherche propulsée par ElasticSuite