retour Retour

[L'insécurité au coeur du débat politique]

[L'insécurité au coeur du débat politique]

A la veille du vote à l'Assemblée nationale du texte sur la sécurité de la vie quotidienne, ce reportage évoque le thème de l'insécurité qui est au coeur du débat politique dans ce début de campagne électorale. Le commentaire sur images d'archives et images factuelles alterne avec les interviews de Pierre BEDIER, secrétaire général adjoint RPR, Julien DRAY, secrétaire national à la sécurité PS, et Gilles de ROBIEN, député UDF chargé des questions de sécurité. [Source : documentation France 3] JACQUES CHIRAC : (voir SOIR 3 du 14/07/2001) "Il n'y a pas de fatalité de l'insécurité, il y a un manque d'autorité de l'Etat et un manque de volonté politique" La sécurité, c'est la préoccupation première des francais. La droite s'est engouffrée dans la brèche sécuritaire, aidée par l'actualité : le braquade de Cergy Pontoise, l'affaire Jean Claude Bonnal, des faits divers qui permettent à l'opposition de reprendre la main à 6 mois des élections présidentielles. PIERRE BEDIER : "Traditionnellement une élection se joue plutôt sur des thèmes économiques. Je pense qu'on n'échappera pas à cette règle mais que à égalité avec les thèmes économiques, ce thème sociétal de l'insécurité sera au coeur de la présidentielle et de la législative" Opportunisme politique ? A gauche aussi on reprend le sujet. Il y a trois jours, le parti socialiste tenait un colloque "mieux prévenir, mieux punir" : véritable révolution dans les mentalités de gauche. JULIEN DRAY : "quand on est arrivé au pouvoir en 1997, on a dit : priorité à la lutte contre le chomage. Et on a pensé qu'à partir du moment où on redonnait du boulot aux gens, une partie de l'insécurité elle allait tomber. On se rend compte que ce n'est pas aussi simple que cela. C'est à dire qu'il y a aussi une crise morale de la société, des valeurs qu'il faut réapprendre. On se donne maintenant les armes nécéssaires." Si l'insécurité fait d'habitude le jeux de la droite, certains députés se méfient : pas question de crier victoire trop tôt. GILLES DE ROBIEN : "Si le gouvernement sait régler le problème de sécurité des français et s'il en a la volonté politique, la préoccupation des francais peut se déplacer. Sinon ils paieront 5 ans de laxisme" Le thème de la sécurité sera discuté demain à l'Assemblée Nationale, avec le projet de loi sur la sécurité quotidienne.

durée

01

 

min

 

51

 

sec

Date de diffusion : 30 octobre 2001

Référence :
1842850001010
Crédits :
Producteur: France 2, France 3   -   Journaliste : Turpin, Fabrice  -  Journaliste Reporter D'images : Thomas, Alain  -  Participant : Chirac, Jacques  -  Participant : Bedier, Pierre  -  Participant : Dray, Julien  -  Participant : Robien, Gilles De
Origine:
19 20 Edition Nationale   -   Producteur: France 2, France 3
Licence :
Clé en main

Référence :1842850001010

Crédits :Journaliste : Turpin, Fabrice-Journaliste Reporter D'images : Thomas, Alain-Participant : Chirac, Jacques-Participant : Bedier, Pierre-Participant : Dray, Julien-Participant : Robien, Gilles De

Licence :
Clé en main
110 ,00 € Hors taxes

Sélectionner votre licence


icon select
mediaclip est actuellement optimisée pour une résolution minimum d’écran de 1280*756.

Les versions mobile et responsive du site sont en cours d’optimisation.

Merci de votre compréhension

Recherche propulsée par ElasticSuite